Tous les coups de coeur de la rédaction

A l'affiche

OTTiLiE [B] - CŒUR (Release Party)

Chanson — Studio de l'Ermitage : 14 octobre à 20H30

OTTiLiE [B] - CŒUR (Release Party)

Crédits photo  —  JC-POLIEN

Avant même d’être sa troisième livraison discographique et puisqu’ Ottilie [B] ne fait jamais rien comme les autres, COEUR <3 a d’abord connu ses premiers battements sur scène jusqu’à l’arrêt forcé par le contexte sanitaire.
Ce live, conçu dans une vraie dynamique d’incarnation sous les regards fidèles de Nicolas Repac et Alexandre Del Perugia, embrasse un dispositif numérique expérimental dont l’intention immersive est de rendre le public acteur de la performance.
Du lien donc, du partage, obsession revendiquée au cours de toutes les étapes de sa démarche créatrice, esthétisme de la pochette du disque compris. Épaulée par une autre tête chercheuse complice et familière de son univers, le musicien compositeur-arrangeur Olivier Koundouno, Ottilie [B] mélange ici textures électroniques, samples et orchestrations world avec un appétit pique-assiettes et une grâce envoûtante.
Un album plus minimaliste, charnel, viscéral et urbain que son prédécesseur (Passage, en 2017). Douze titres à géométrie variable et à la poésie indomptable, intuitive et concernée. Les sons s’ouvrent comme des fleurs,prennent habilement corps dans la durée au milieu d’un foisonnement de micro détails embusqués. Les beats concassés et les incantations tribales accueillent l’échappée en créole d’Oriane Lacaille (Définitif), un dialogue intérieur se pare de scratches (<3), le violoncelle ressemble à un voilage soulevé par le vent pour y laisser s’engouffrer des hôtes inattendus : un cristal baschet, des bruits d’ascenseur ou de manif. Y entendre encore la félinité de Dimoné sur le polysémique Ton ombre, une collision désinvolte aux effluves Brigitte Fontaine vs Serge Gainsbourg (JNSPQD, avec Nicolas Jules), le traitement de la parentalité par le biais du cri du cafard (Chemin du silence), une variation autour du mythe de Sisyphe (Vas-y...), un hymne contre la domination patriarcale et le capitalisme (MCMR), l’érotisation du sexe de Jésus (Marie M, avec Wendy Martinez). Et enfin,le chant d’Ottilie [B], aux techniques vocales inouïes - diphonique, joik, scansion...- et envisagé dans l’infinie grandeur de ses pouvoirs expressifs

« l'une des artistes les plus douées de sa génération. » Télérama Sortir 2021
« Sur disque, sa radicalité intrigue au point de déboussoler ceux qui n'auraient jamais vu la transposition live. Car si elle appartient à ces têtes chercheuses à même de convoquer la technologie au service de l'organique, c'est bien sur scène que l'ingéniosité d'Ottilie [B] révèle l'ensemble des réjouissances qu'elle nous réserve. Un répertoire hors normes où la voix – et quelle voix – redevient un instrument à part entière, apte à nous faire voyager d'introspections en perspectives plus tribales. Après Histoires d'O2 et Passage, la chanteuse revient avec CŒUR ≤3 [...] On l'y retrouvera au kayamb, au tambour, au charango et aux manettes numériques, accompagnée du violoncelliste Olivier Koundouno, avec d'autant plus de hâte que sa dernière tournée l'a imposée comme « l'une des artistes les plus douées de sa génération. » Télérama Sortir 2021

DECOUVRIR L'ALBUM
SITE WEB
ACHETER UN BILLET POUR CE CONCERT

En savoir + :
Ottilie[B] initie, produit et participe à différents projets alliant le chant, l’écriture, la composition, la Musique Assistée par Ordinateur (MAO), le théâtre, la danse et la performance. Sa recherche musicale, artistique et pédagogique se situe dans l’expérience, la présence, la curiosité et le plaisir du partage, dans un lien resserré au spectateur. Elle s’interroge dans ses créations sur le moyen d’actualiser les traditions orales et d’incarner les formes et les sons numériques pour (re)mettre les outils technologiques au service de l’humain, de la pluralité musicale, du poétique, de l’intime. L’échange et la collaboration sont moteurs de sa démarche et la poussent à voyager et s’inspirer des rencontres humaines, artistiques et géographiques.
Sa filiation prend sa source sur trois continents : Europe, Asie, Afrique.En 2012, elle intègre la coopérative IN/EX à Marseille et devient directrice artistique de son projet chanson-electro-vocal :Ottilie [B]. Son premier opus chanson-électro « Histoires d’O2 » (Label : Internexterne – Du Vivant dans nos cordes / Distribution : L’autre Distribution) est salué par les média français (Inter, Fip , RFI, Télérama. Inrocks, Longueurs d’Ondes etc). Il est élu Coup de Coeur de l’Académie Charles Cros, sélectionné meilleur premier album France Inter Télérama. Il sera suivi d’un live réalise par Nicolas Repac, Ottilie [B] fait alors grandir son projet et continue à rêver la chanson, en version 2.0.
Sa deuxième création « :Passage: » a été retenue dans le cadre des Talents ADAMI (Festival Off Avignon 2017). L’album a aussi été élu Coup de Coeur de l’Académie Charles Cros. Elle a reçu le 1er prix professionnel et le 1er prix public du concours « Jeunes Talents 2018 » - Festival Jacques Brel de Vesoul. Avec ce live, elle a parcouru les scènes avec plus de 80 dates de concert en solo et en trio.En 2020, Ottilie[B] crée « Coeur <3 », impulsé par ses questionnements sur l'origine et la fonction de la musique, le langage et le lien entre les chants premiers et les techniques de traitement du son actuelles. Elle enregistre son troisième album « Coeur <3 » (Label: Du Vivant! / Distribution : L’autre Distribution). Initialement prévue en avril 2021, la sortie du disque est décalée au 20 août 2021.
Depuis plusieurs années, Ottilie [B] développe des ateliers de médiation en direction de publics «empêchés » (milieu pénitentiaire, ehpad, hôpitaux, foyers d'accueil, maisons d'enfant à caractère social...) et intervient pour accompagner des créations (scolaire, pratiques amateur, présence en scène). Donner à son geste artistique une dimension sociale devient pour elle un engagement réel et une contribution nécessaire à sa pratique, à un son art (...de vivre).
Femme artiste et productrice, elle fonde Du Vivant Dans Nos Cordes, compagnie / structure de production dédiée au spectacle vivant et à l’action artistique dans le territoire des Hautes-Alpes, où elle vit depuis 15 ans. Elle a joué avec : Denis Pean, Grèn Seme, Christine Salem, Miosine, Jean Gros, Christophe Charlemagne, Serafine, Leonid, Aurelien Arnoux, Tinariwen, Saodaj, Les Ogres de BarbacK, Camille Hardouin, Olivier Koundouno, Tsoogtgerel, Martine Daniel , Isabelle B, Cie des tubercules, Nicolas Jules, Nevche, Sarah Olivier, Grand Corps Malade...

—  source partenaire

En savoir plus

Ottilie [B]

Ottilie [B]

14/10/2021  –  Studio de l'Ermitage Paris 20

Retour