Le Triton

Depuis plus de quinze ans, dans l’Est parisien, aux Lilas, Le Triton invente et anime un lieu unique de création et de diffusion de musiques amplifiées. Tout fier de sa deuxième salle toute neuve et de son restaurant atypique, le Triton a l’allure d’un grand centre de création et de partage. Club de jazz reconnu, mais pas que, la diversité des près de 200 concerts programmés à l’année, donne à cette scène de « musiques présentes » la catégorie de lieu où « être présent » est un concept qui peut s’expérimenter musicalement et donner vie à la création… pas étonnant, du coup, que juste en face se trouve la mythique Maternité des Lilas. Nous avons rencontré Raphaëlle et Jimmy, en charge de la communication.

Le Triton, un projet unique de création, comment tout a commencé ?

C’est en 1997, les frères Jean-Pierre et Jacques Vivante, fondateurs du groupe Vortex dans les années 1970, ont interrompu leur activité industrielle d’imprimeurs pour renouer avec la musique, leur passion de toujours. Soutenus alors par une équipe d’amis mélomanes, ils se sont lancés dans la création d’une salle de concerts aux Lilas, spécialisée dans la diffusion et l’enregistrement de musiques amplifiées.

Vous vous définissez comme « scène de musiques présentes », c’est à dire ?

Cette volonté d’appartenir à son temps, de répondre aux réalités contemporaines et de promouvoir avec exigence « l’art présent », incarne le dessein même du Triton. La ligne éditoriale s’articule autour des « musiques présentes », concept renvoyant aux musiques destinées à être jouées en live (jazz, musique improvisée, musiques progressives). Avant même la programmation, c’était déjà la géométrie et l’acoustique du Triton qui avaient été étudiés de manière à permettre l’interaction entre l’artiste et le public : loin d’être passif, l’auditeur, par sa présence, sa proximité à la scène et son écoute, contribue à l’œuvre de l’instant et la circulation des émotions. Jean-Pierre Vivante commence d’ailleurs toujours son discours d’introduction du concert en remerciant les spectateurs « d’être présents ce soir… ».

J’ai lu dans un blog que vous animez sur le site Médiapart que « Le Triton c’est l’humain au service de la musique ». Jolie formule, ça veut dire quoi au fond ?

L’idée était de fonder un lieu authentique, à échelle et visage humain qui offre aux musiciens le temps et l’espace pour créer, répéter, diffuser et enregistrer leur musique ; un lieu inscrit dans le présent et tourné vers l’avenir. C’est un véritable complexe culturel, le Triton est le lieu de vie et d’innovation que ses fondateurs avaient imaginé, un endroit sincère, généreux et ouvert dans lequel règnent l’art, l’amitié et le dessein de faire bouger les lignes.

—  Propos recueillis par Diego

En savoir plus

Le Triton

11 bis rue du Coq-Français Les Lilas

Retour