Tous les coups de coeur de la rédaction

A l'affiche

La Batterie - Les concerts à l'affiche

JANVIER 2022

La Batterie - Les concerts à l'affiche

La Batterie

La Batterie !
1 rue de la Redoute, Quartier des Saules (78 - Guyancourt)
Voir toute la programmation

Une école de musique, un auditorium, une salle de concerts, trois studios de répétition... Un incontournable pôle des musiques actuelles.

Concerts recommandés par La Batterie en JANVIER 2022 :

mardi 11 janvier 2022 / à 20H30 : 8,50 / 11,50 / 17 euros
Sélection de La Batterie : Benjamin Moussay

Pianiste et compositeur de jazz inclassable, Benjamin Moussay présente sur scène son premier album de piano solo, Promontoire, sorti en 2020 sur le prestigieux Label ECM : Jazz
Nourri aussi bien par la tradition du jazz que par les musiques classiques et contemporaines ou le rock progressif, Benjamin Moussay s’est forgé une personnalité unique sur la scène musicale. Son art combine une technique très solide, une grande aisance rythmique et un sens aigu de la forme. Au clavier, on est saisi par l’intensité de sa présence, la profondeur de sa sonorité et sa créativité d’improvisateur.
Si ce magicien de l’imaginaire a multiplié les collaborations avec de nombreuses figures illustres du jazz telles que Youn Sun Nah, Martial Solal ou encore Louis Sclavis et même Marc Ducret pour ne citer qu’elles, c’est peut-être dans l’art du solo qu’il semble le mieux s’épanouir. Ce nouvel album, aussi humble que voluptueux, nous saisit fatalement en plein cœur.

...

mardi 16 janvier 2022 / à 16H : 8,50 / 11,50 / 17 euros
Sélection de La Batterie : Emmanuelle Bertrand

Une des plus belles œuvres du célèbre compositeur baroque (à moins qu’elle ne fût écrite, dans l’ombre, par son épouse…) interprétée par une généreuse virtuose. : Classique
Révélée par une Victoire de la Musique en 2002, élue Artiste de l’année en 2011 par le magazine Diapason et les auditeurs de France Musique, Emmanuelle Bertrand est une artiste à la personnalité rayonnante et généreuse, qui se distingue par sa capacité à rendre accessibles et faire partager au plus grand nombre des choix de répertoire audacieux et une curiosité insatiable. Elle joue depuis 2016 un violoncelle de Carlo Tononi datant du début du XVIIIe siècle. C’est cet instrument merveilleux qui a suscité en elle le désir d’enregistrer chez Harmonia Mundi les Suites pour violoncelle de Bach et, bien entendu, de les jouer en concert.
En 2011, le chef d’orchestre et professeur de musicologie à l’Université de Darwin en Australie, Martin Jarvis jette un pavé dans la marre – ou plutôt une météorite dans la mer ! Après des années de recherches, il prétend que l’œuvre a été écrite par Anna-Magdalena, la seconde épouse de Jean-Sébastien, qui était jusque-là considéré à tort comme sa simple copiste.

...

mardi 22 janvier 2022 / à 18H : 7,50 euros
Sélection de La Batterie : Claire Diterzi

Spectacle Puisque c’est comme ça je vais faire un opéra toute seule. Puisqu’on lui a dit que les grandes compositrices n’existaient pas, Anja s’enferme dans sa chambre et décide de composer un opéra !: Pièce musicale / Opéra
Depuis qu’Anja a grandi, les regards autour d’elle ont changé. Ceux des hommes, ceux des femmes et ceux de ses camarades. Anja déborde d’envies, de musique… et de colère : pour en terminer avec l’injustice, les interdits, les injonctions à devenir autre chose que ce qu’elle veut être : libre ! On lui dit que les grandes compositrices, ça n’existe pas ? Puisque c’est comme ça, elle fera son opéra toute seule, en promettant : « Moi, Anja Karinskaya, je serai la plus grande compositrice de tous les temps. »
L’autrice-compositrice-interprète Claire Diterzi n’avait encore jamais écrit pour l’enfance et la jeunesse… ni créé d’opéra pour une soliste ! Elle relève ces deux défis par une plongée dans le cœur d’une jeune fille qui, nourrie par l’énergie de révolte et la passion de la musique, trouvera sa force d’autonomie. Une pièce musicale qui démontre que les colères d’enfants, loin de n’être que des caprices, sont d’immenses puissances de réinvention.

...

mardi 28 janvier 2022 / à 20H30 : 8,50 / 11,50 / 17 euros
Sélection de La Batterie : Maxence Cyrin, Nesles, Kirane

Maxence Cyrin
Maxence Cyrin possède un parcours singulier, mené entre électronique et classique, piano et synthétiseurs. Formé d’abord au conservatoire, il se tourne par la suite vers les atmosphères plus sombres de la new wave avant de figurer parmi les pionniers de la scène électro française. Vers 1995, il renoue toutefois avec ses racines, avant de signer au cours de ces vingt dernières années, trois albums de compositions originales (The Fantasist, Nocturnes et Aurora), qui s’inscrivent dans le registre d’une musique « néo tonale » ou « modern classical ».
Parallèlement, il œuvre à des compositions et des arrangements dans l’univers de la pop et de la musique de film, sans oublier de signer trois albums de reprises, Modern Rapsodies, Novö Piano 1 et 2. Sa célèbre relecture du titre « Where Is My Mind ? » des Pixies, à la fois mélancolique et hypnotique, lui apportera une renommée internationale grâce à sa présence sur de nombreuses séries américaines (Mr. Robot, The Leftovers).

Nesles
Son écriture poétique envoûte et nous emmène au beau milieu d’une nature énigmatique. Nesles viendra présenter sur scène son quatrième album, Permafrost, sur les traces laissées par Jean-Louis Murat ou Alain Bashung. Un dialogue d’une maturité et d’une précision rares entre paroles, chant et instruments, un ensemble cohérent portant les poèmes à la fois crus, idylliques et réalistes d’un artiste aimant rester en équilibre sur le fil, alors que le vide pourrait rapidement l’attirer.

Kirane (1ère partie)
De son jeu de pianiste classique Kirane a gardé l’essence : un piano minimaliste oscillant entre gymnopédie et trip-hop. Des terres urbaines jaillissent un beat-box organique, des scratchs classieux qui se mêlent à un électro aux textures précises, des cordes sensibles qui se jouent des conventions, des voix qui chuchotent, et se multiplient en écho. Les textes révèlent les doutes, la solitude, l’amour, la mort cultivant le double sens et le paradoxe. Une musique pour les âmes émotives.

...

mardi 29 janvier 2022 / à 20H30 : 8,50 / 11,50 / 17 euros
Sélection de La Batterie : Louise Jallu "Piazzola 2021"

*Sous la conduite de la jeune et intrépide bandonéoniste, personnalité phare du tango contemporain, un bel équipage franco-argentin se lance dans une aventure inédite pour invoquer l’esprit et la musique de Piazzolla. : Tango
À l’occasion du centenaire de la naissance d’Astor Piazzolla en 2021, Louise Jallu gravit ce monument de la musique avec toute l’insouciance et l’audace de sa jeunesse. Quittant les sentiers battus, elle s’est immergée dans la musique de ce mélodiste hors pair pour en puiser la « mécanique secrète » et tracer, à partir de ce sillon, une relecture originale frôlant parfois l’irrévérence pour mieux marquer sa déférence envers cet immense compositeur argentin.

—  Source partenaire

Retour